Aimer Nogent, c’est vouloir le meilleur pour ses habitants
(cliquer sur l’image pour visualiser notre programme)

ENSEMBLE ET SOLIDAIRES
POUR LE NOGENT D’APRÈS COVID-19


La crise sanitaire aura des conséquences pour notre ville. Beaucoup a déjà été fait pour pallier l’urgence et vous accompagner dans votre quotidien : soutien au personnel soignant et aux commerçants, mise en place d’un centre de dépistage, distribution de masques avant le 11 mai à tous les Nogentais, obtention rapide de la réouverture du marché, application stricte du protocole sanitaire au sein de nos écoles …

Mais cette crise a également mis en avant des failles, des manques ainsi que des pistes d’améliorations dans la conduite de l’action publique. A nous de savoir en tirer les leçons ! Pour pouvoir faire face aux nombreux défis économiques et sociaux qui s’annoncent, il est indispensable de « panser les plaies » et de « penser l’après » avec le soutien et la participation de chacun.

POUR LA SANTÉ

Plus que jamais, les communes doivent pouvoir anticiper les besoins. C’est pourquoi nous proposerons aux professionnels de santé présents à Nogent la création d’un Conseil Local de Sécurité Sanitaire. Ce conseil sera un lieu d’échange, de veille et d’écoute qui maintiendra le lien déjà très fort tissé entre la municipalité et toutes celles et tous ceux qui ont travaillé sans relâche afin de préserver la santé des Nogentais durant la crise exceptionnelle qu’ils subissent.

La création du centre médical Jean-Luc Moretti, le soutien du projet « autour du patient 94 » ainsi qu’au nouveau centre d’ophtalmologie place Pierre Sémard, participent à un même objectif : faciliter l’accès au soin de la population.

POUR L’ÉCONOMIE LOCALE

Nogent est une ville connue pour la qualité et la diversité de son tissu économique, ses PME, PMI, TPE et artisans. Les aider à traverser cette crise est plus qu’un devoir, c’est une nécessité. Dès l’annonce des mesures de déconfinement, nous avons mis gratuitement les espaces piétons à la disposition de nos commerçants et restaurateurs afin qu’ils puissent valoriser leur activité. Ce soutien représente un effort de 90 000 euros pour la ville !

Demain, nous irons encore plus loin pour les soutenir grâce à la création d’une cellule d’écoute et d’accompagnement social et financier visant à les aider à lutter contre les situations critiques. Nous renforcerons également nos partenariats avec les chambres consulaires (CCI et Chambre de métiers).

Nous travaillerons au niveau supra-communal afin d’obtenir de la Région, de la Métropole et du Territoire ParisEstMarneBois la mobilisation de tous les leviers économiques possibles pour les aider dans la reprise. Nous plaiderons également auprès du Gouvernement pour que les règles encadrant les marchés publics soient allégées pour faciliter ainsi l’achat public local.

Enfin, la création des nouvelles halles, et des services qui leur sont associés, renforcera l’attractivité de notre ville ainsi que son rayonnement économique.

POUR LE VIVRE-ENSEMBLE ET LES SOLIDARITÉS

Parce qu’elle a mis en avant des situations difficiles et des fractures jusqu’alors méconnues, cette crise a conforté notre implication et notre volonté de développer une plus grande proximité avec les habitants.

Vous serez toujours plus associés directement à la vie de notre ville par la tenue régulière de débats publics sur les projets structurants, des ateliers thématiques interactifs, des appels à projets citoyens, des café-rencontres. Plusieurs commissions extra-municipales associeront les Nogentais dans les domaines comme l’animation et la culture.

Nous mobiliserons tous les moyens à notre disposition afin de lutter contre l’habitat indigne, améliorer la gestion du parc de logements sociaux et pour réduire la fracture numérique qui s’est révélée pendant le confinement.

Nous mettrons également en place un partenariat renforcé entre la Maison Sociale et les associations solidaires (notamment en soutien aux projets d’économie sociale et solidaire) ainsi qu’un fond de dotation pour les personnes en grande difficulté.

POUR LE CADRE DE VIE

Si construire la ville sur la ville comme nous l’impose la Loi depuis plusieurs décennies est bien une aberration, la ville nature n’est pas une utopie. Bien au contraire !

La crise a accéléré la façon dont nous pouvons penser et concevoir la ville durable de demain. Elle a également renforcé la nécessité de construire une ville à la fois mixte et respectueuse de l’environnement.

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de mener une révision complète du Plan local d’urbanisme (PLU), pour une ville plus verte, plus durable et plus apaisée qui permette de réduire significativement tous types de pollutions (pollution des sols, de l’eau, de l’air, sonore, hydrocarbure). Le permis de végétaliser sera créé, faisant ainsi confiance aux citoyens pour verdir les espaces publics de leurs quartiers.

Il convient également de repenser très largement les mobilités douces (plan vélo, navettes publiques écologiques, mise en place de la Zone à Faibles Emissions) et de favoriser la diminution de l’empreinte carbone de la ville.

La période qui s’ouvre nécessite sérieux, cohérence et responsabilité. Faisons ensemble le choix de l’avenir. Un avenir que nous ne subirons pas. Un avenir que nous construirons avec vous et pour vous.

LA NATURE EN VILLE POUR UN CADRE DE VIE APAISÉ

Réconcilier l’homme, la ville et la nature

  • Révision du Plan local d’urbanisme (PLU), pour une ville plus verte.
  • Plus d’espaces de verdure (un parc de 1,3 ha dans le quartier Plaisance, îlots verts et de fraîcheur, plantation de 1 000 arbres en 6 ans, charte de l’arbre, arboretum quartier du port, jardins partagés…).
  • Création d’un permis de végétaliser (projet participatif ouvert aux citoyens sur l’espace public).
  • Charte de construction ville durable (espaces de pleine terre, matériaux…).
  • Renforcement de la propreté dans tous les quartiers (contrôleur qualité, brigade mobile, lutte contre les déchets sauvages…).
  • Cadre de vie apaisé = ville sûre, en privilégiant les actions de prévention (sur la voie publique, contre les cambriolages, médiation de quartier, antenne de police municipale Plaisance, sécurité routes et trottoirs…).

Un volet du programme qui s’applique à la majorité des projets

Il s’agit de renforcer le processus de développement durable engagé (agenda 21), innover pour préserver l’avenir, en associant les habitants.

  • Révision du PLU, pour plus de nature en ville.
  • Diminution de l’empreinte carbone (économies d’énergie, mobilités douces, circuits courts, ZFE).
  • Lutte contre les pollutions urbaines (bruit, eau, air…)
  • Diminution des déchets (chasse au gaspillage, économie circulaire).
  • Opérations de sensibilisation du public (Zéro déchets, anti gaspi…).

Favoriser les déplacements en ville, pour limiter l’usage de la voiture

  • Plan trottoirs (travaux, sécurisation…).
  • Plan vélos (plus de pistes sécurisées, stationnement…).
  • Nouveau système de navette à énergie propre pour les quartiers excentrés.
  • Réaménager la place Leclerc : poursuivre les discussions avec le Département, dont elle dépend.
FACILITER LA VIE QUOTIDIENNE DE TOUTES LES GÉNÉRATIONS

Des tout-petits aux ainés, favoriser le bien-être et l’intergénérationnel

  • Des tout-petits aux écoliers, anticiper les besoins : nouvelle crèche rue Cabit, lieu d’accueil parents enfants ; agrandir l’école maternelle Gallieni et le restaurant Paul Bert /Guy Môquet ; faire évoluer la restauration scolaire ; donner de la place à la nature dans les écoles…
  • Aider la jeunesse (16-25 ans) : avec le Pôle Jeunesse (éducation, formation, Insertion, loisirs – culture) ; rencontres citoyennes (rencontres-débats); emploi (plateforme d’emploi local, forum des métiers).
  • Accompagner les seniors pour un nouveau parcours de vie : création d’un «Café des Seniors» lieu de détente, échanges, écoute, activités) ; centre médical d’accueil de jour (santé), mobilités douces (marche à pied, transport par Navette) ; accès au numérique (formation, conseil).

Plus que jamais, les communes doivent anticiper les besoins

  • Centre médical Jean-Luc Moretti, projet public-privé (médical, paramédical et services associés).
  • Projet “autour du patient 94” : accès facilité aux soins.
  • Centre d’ophtalmologie place Pierre Sémard.
RENFORCER LES SOLIDARITÉS POUR MIEUX VIVRE ENSEMBLE

Accompagner les parcours de vie, encourager les actions solidaires et de partage

  • Logement : contrat de mixité sociale avec l’État, lutte contre l’habitat indigne, amélioration de la gestion du parc de logements sociaux et accompagnement des locataires, défendre le rôle essentiel des gardiens, assurer la transparence des critères d’attribution des logements.
  • Création d’un espace solidaire : lieu d’échanges, boutique solidaire, ateliers de vie quotidienne…
  • Une autre approche du handicap (accueil dans les écoles, regard de la société, dynamique inclusive…).
  • Partenariat renforcé entre la Maison sociale et les associations solidaires.

Vecteur de dynamisme, de citoyenneté et de lien social

La vie associative est très active à Nogent, elle s’adaptera dès la reprise des activités à l’évolution de notre société.

  • Élargissement des contrats d’objectifs avec de nouveaux critères (solidarités, partenariat avec la Ville pour le périscolaire et autres…).
  • Création d’une cellule d’appui en matière de gestion, de recherche de financement et de mutualisation des compétences.
  • Un comité d’organisation du village des associations.
  • Création d’un blog pour une communication directe avec les Nogentais.
PROMOUVOIR LA CULTURE ET LES LOISIRS, ENCOURAGER LA PRATIQUE SPORTIVE
Culture, sports et loisirs pour tous les âges de la vie

Culture-loisirs

  • Aider à la reprise des activités culturelles (spectacles, etc.) qui souffrent de la crise.
  • Organisation d’états généraux de la culture, des solidarités et de la citoyenneté, en 2020, pour identifier les attentes et souhaits.
  • Accompagner le parcours d’éducation à la culture et aux arts pour les enfants et adolescents scolarisés.
  • Diversifier les animations dans un esprit d’innovation, créer des manifestations éphémères notamment dans le domaine de l’art (photos dans la ville, Street art…). n Création d’un espace socioculturel pluridisciplinaire à côté des halles (biblio- thèque, ludothèque, archives municipales, auditorium, salles de musique …) avec jardin.
  • Installation du musée intercommunal de Nogent dans l’ancienne gare place Pierre Sémard, avec un espace devoir de mémoire.
  • Réhabilitation du Pavillon Baltard, appel à projet public-privé avec obligation d’ouvrir souvent aux Nogentais.
  • Labellisation du Conservatoire Francis Poulenc.
  • Valorisation des bords de Marne (objectif baignade dès 2024, activités nautiques, animations, …).

Sport et bien-être

  • Des équipements adaptés : skate park rue Jean Monnet, embarcadère…
  • Rénovation du centre nautique en 2021 (sans arrêt total des activités).
  • Nouvelles activités : essor du sport féminin, tickets sport au stadium, projet mixte sport- culture, développement du handisport.
  • Nogent station nautique ** : dévelop- pement des activités nautiques.
  • Terre de Jeux 2024 : programme éducatif, sportif et événementiel pour 2022-2024.

Un soutien est indispensable pour une ville vivante et dynamique

  • À court terme : création d’une cellule d’écoute et d’accompagnement social et financier, exonération des droits de terrasse, usage d’espaces sur la voie publique à titre gracieux…
  • Renforcer le rôle d’un office du commerce, pour l’accompagnement technique et économique.
  • Soutenir la création d’espaces de convivialité.
  • Les nouvelles halles et leurs services : allées plus larges et circulation intérieure fluidifiée, conciergerie partagée avec les commerces sédentaires, aire de stationnement pour les commandes, usage du numérique, nouveau système d’évacuation et de tri des déchets, organisation de la récupération des invendus par des associations caritatives, animations… Ces services seront des atouts complémentaires aux commerces.
LE NUMÉRIQUE ET SES USAGES AU CŒUR DE NOTRE PROJET
Le numérique a été le pilier de l’aide à la crise récente, il a sa place dans notre futur

Placer le numérique au cœur de notre projet, c’est repenser notre action publique.

  • La transformation numérique doit contribuer à la satisfaction des usagers et des agents, à l’efficience de l’administration, au développement du territoire. Elle consiste à tirer parti des outils
  • Création de nouveaux usages, en intégrant le numérique responsable.
  • Le numérique pour toutes générations, un accompagnement des scolaires jusqu’aux seniors.
  • Lutte contre la fracture numérique qui s’est fortement révélée pendant la crise.
DÉMOCRATIE LOCALE : L’ESSENTIEL C’EST VOUS !

Vous associer plus directement à la vie de notre ville

  • Une gouvernance municipale basée sur le dialogue, une participation plus active des citoyens.
  • Une charte de la démocratie participative
  • Des conseillers de proximité dans chaque quartier
  • Des débats publics sur les projets structurants
  • Des ateliers thématiques interactifs, des appels à projets citoyens (permis de végétaliser…).
  • Des commissions extra municipales composées d’élus et de citoyens
  • Des cafés-rencontres
  • Une application citoyenne

Concilier la rigueur, la prudence et l’expérience

Face aux incertitudes, il est indispensable de concilier la rigueur, la prudence et l’expérience, pour mener à bien les projets. Notre programme est pragmatique et responsable, notre gestion sera dictée par l’équilibre entre l’usage des deniers publics et le service à la population.

Nos engagements

  • Ne pas faire porter par les propriétaires (taxe foncière) le manque à gagner de la taxe d’habitation.
  • Optimiser le fonctionnement des services et la mutualisation.
  • Hiérarchiser les investissements dans le cadre de plans pluriannuels.
  • Rechercher des recettes et des subventions, notamment au niveau européen.
  • Surveiller l’évolution des coûts.
  • Poursuivre les partenariats public-privé pour certains services.
  • Développer les synergies avec le Territoire sur les compétences partagées.